Kaspersky Lab va stocker des données clients en Suisse

L’entreprise de cybersécurité russe Kaspersky Lab va transférer une partie importante de ses services de la Russie vers la Suisse, a annoncé mardi le groupe, qui a été récemment accusé par les Etats-Unis d’espionnage au profit du Kremlin, ce qu’il dément.

«Il s’agit notamment du stockage et du traitement des données clients pour la plupart des régions du monde, ainsi que de l’assemblage des logiciels, en particulier les mises à jour pour la détection des menaces», a précisé dans un communiqué le groupe, connu pour son antivirus Kaspersky, qui équipe quelque quatre cents millions d’ordinateurs dans le monde.

Le groupe avait par ailleurs annoncé l’ouverture entre 2018 et 2020 de trois «centres de transparence» où experts, gouvernements et clients auront accès aux résultats de ces audits. Le premier de ces «centres de transparence» devrait ouvrir en Suisse cette année.

«Cette initiative va dans le sens d’une tendance générale en matière de cybersécurité et cette politique destinée à nourrir la confiance va devenir une exigence de base dans l’ensemble du secteur», a commenté Eugène Kaspersky, à la tête de l’entreprise, dans un communiqué.

Source : Le Temps

Switzerland and Russia join efforts on blockchain ecosystem development

This week, representatives of the Russian government, industry, financial institutions and startups gathered together to discuss the future of blockchain development and implementation in the economy and public sector at the “Blockchain: The New Oil of Russia” conference in Tatarstan.

A swiss delegation at the conference was headed by Søren Fog, the co-founder of the Crypto Valley Association(CVA) and founder of iprotus. He presented to the participants the advantages of Swiss infrastructure for the implementation of blockchain-based solutions and execution of ICOs.

Source : Inovare-platform