GENEVA QUARTERLY EVENT : L’intelligence économique, un outil précieux pour les industries manufacturières et de services – 30.10.18

INSCRIPTIONS DIRECTEMENT SUR LE SITE DE FOROM

! Pour nos membres, indiquez Swissintell comme entreprise lors de l’inscription !

« L’intelligence économique, un outil précieux pour les industries manufacturières et de services »

La veille et l’intelligence économique sont devenues stratégiques pour la prise de décision dans les entreprises, particulièrement pour l’industrie.

Comprendre l’impact des évolutions technologiques, suivre de près les tendances du secteur propre à son industrie et mieux connaître ses concurrents et clients. Le but de l’intelligence économique est d’analyser les bonnes informations et les exploiter, pour permettre aux patrons de positionner leurs entreprises de la meilleure manière et d’éviter de dépenses inutiles.

Dans un monde inondé par la désinformation, ces données précieuses peuvent vous aider à anticiper les changements réglementaires et politiques, mais aussi à suivre les bonnes pratiques dans un environnement compétitif et en perpétuelle évolution.

MOT DE BIENVENUE ET PRÉSENTATION

Cédric Borboën
Président Fondateur et directeur général de FOROM®

Frédéric Dreyer
Directeur OPI

Olivier Dominik
Modérateur

CONFÉRENCES ET TABLE RONDE

CONFÉRENCES

Marie-Emmanuelle Chassot
Head of Baume

Hélène Madinier
Responsable du Master intelligence économique & veille stratégique HEG
Membre du comité Romand de Swissintell

Pascal Hulalka
Ingénieur Télécom, eMBA Leadership & Management, CTO chez Protectas SA

TABLE RONDE

Jerome de Nomazi
Cognitive Solutions, IBM watson

Frédéric Dreyer
Directeur OPI

David Borel
Directeur Adjoint Centredoc

PROGRAMME

16h00
Accueil des participant-e-s & réseautage

17h00
Mot de bienvenue

Conférence
L’intelligence économique,
un outil précieux
pour les industries manufacturières
et de services

18h00
Table ronde – partage d’expériences

19h00
Apéritif & réseautage

21h00
Fin officielle

Avec l’unité d’intelligence économique de l’OPI

INSCRIPTIONS DIRECTEMENT SUR LE SITE DE FOROM

! Pour nos membres, indiquez Swissintell comme entreprise lors de l’inscription !

 

Une approche suisse de l’Intelligence Economique

La Suisse est un pays dynamique beaucoup trop méconnu en France. Depuis de nombreuses années, à la suite de la parution du rapport Martre, des représentants de l’Ecole de de Guerre Economique dialoguent de manière intermittente avec des interlocuteurs suisses de tout milieu (institutions, entreprises, consultants). Ces échanges ont permis de cerner les qualités méthodologiques du monde de l’entreprise de ce pays. Si des firmes multinationales comme Nestlé sont connues pour avoir développé une culture du renseignement et du lobbying, il existe une certaine méconnaissance de la manière dont les cantons suisses et leur tissu industriel spécifique adaptent leur management de l’information aux contraintes de la compétition actuelle.  Or l’organisation des réseaux d’échange d’information et de partage d’expérience est une des qualités premières des PME suisses.

Si le secteur éducatif n’a pas créé pour l’instant beaucoup d’enseignements en intelligence économique, il existe quelques entités qui font un excellent de travail de documentation sur les pratiques mises en oeuvre par les acteurs économiques. Il existe aussi des études d’analyse comparée comme celle qui figure dans le PDF ci-dessous. Elle nous donne un aperçu très intéressant de ce type de mode d’approche culturel ainsi que de la manière d’étudier les expériences  étrangères. Hélène Madinier qui intervient sur ces questions à la Haute Ecole de Gestion de Genève a dirigé ce mémoire de Patricia Murca Morgado.

Par Christian Harbulot.

Source : Infoguerre

Impact économique, politique et scientifique de la désinformation – Symposium HEG-Genève 2018

Alors que les sources d’information se multiplient, il est de plus en plus difficile de trier le vrai du faux. Il ne se passe pas un jour sans que la presse elle-même parle de Fake News.

Selon une étude scientifique du MIT, sur Twitter une information fausse a 70% de plus de chances d’être propagée qu’une vraie. La méfiance et la suspicion pourraient devenir la règle. Face à ce constat alarmant, certains pays, ainsi que la Commission européenne se préparent à légiférer.

Comment décider et sur quelle base ? Ne se fait-on pas influencer à son insu ? Qui croire ?

Pour son Symposium, la HEG-Genève a réuni des spécialistes de cette question pour apporter un éclairage en 3D : politique, économique et scientifique.

Source: HEG-Genève