15ème journée franco-suisse d’Intelligence Economique et Veille stratégique – Quelle veille pour les startups ? Besançon – 14.06.2018

La quinzième journée franco-suisse « Intelligence économique et veille stratégique » aura lieu le jeudi 14 juin 2018 à Besançon, à l’UBFC.

Quelle veille pour les start-up ?

Pour aller de l’idée au marché, les entrepreneurs réalisent un parcours dans lequel la connaissance et l’évaluation de l’environnement stratégique, concurrentiel et de marché sont cruciales. Lorsqu’il identifie et construit l’opportunité entrepreneuriale, le start-upper est confronté à de multiples questions, qui portent sur les informations à rechercher, sur la façon de les interpréter mais aussi sur la structuration générale de sa démarche de collecte et d’analyse de l’information.
Ce workshop propose d’explorer ces multiples questions et d’apporter aux entrepreneurs et à leurs accompagnateurs des points de repère méthodologiques leur permettant de structurer une démarche de recherche d’informations et de veille, en l’articulant tout au long du processus entrepreneurial, avant mais aussi après la mise en marché. Il sera illustré par des exemples de projets innovants dans des secteurs d’activité variés, en BtoC et BtoB.
Deux cas proposés par les participants seront traités lors de la journée, permettant aux participants de s’approprier la démarche et de découvrir les méthodes et outils de veille adaptés aux start-up.
Source : Eventbrite

Attention aux logiciels espions grand public

Les fabricants promettent aux acheteurs qu’ils pourront surveiller leur conjoint, leur enfant ou leur salarié, mais flirtent dangereusement avec la légalité. La France serait leur plus gros marché en Europe.

Ces logiciels, qui s’installent sur ordinateur mais visent surtout les téléphones portables, coûtent entre 7 et 75 euros par mois, en fonction de l’intrusivité du logiciel et de la durée d’engagement. Leurs fonctionnalités diffèrent selon le fabricant et le modèle du téléphone visé, mais le principe varie peu : ils prétendent avoir accès aux messages, aux photos, pouvoir activer le micro, écouter les appels, récupérer les caractères saisis au clavier ou encore accéder aux données de certaines applications (Facebook, WhatsApp, Snapchat…).

Pour disposer de cet accès, ces logiciels nécessitent que les garde-fous et protections prévues par le système d’exploitation du téléphone soient inopérants. Les appareils Android doivent donc être « rootés » et les appareils Apple « jailbreakés », une manipulation technique qui nécessite un accès physique à l’appareil. Dans le cas contraire, les logiciels sont bien moins efficaces.

Source : Le Monde

Vente d’Alstom à General Electric : un cas d’école pour l’Intelligence Economique. Quelles conséquences pour la Suisse ?

24 avril 2014, le gouvernement français apprend par surprise la vente de la branche énergie d’Alstom à l’américain General Electric, soit les trois quarts du groupe.

Après deux mois d’intense bataille politique, le ministre Arnaud Montebourg arrive à trouver un accord qui sauve les intérêts français.

Pourtant, des zones d’ombre subsistent : arrestations aux Etats-Unis, affaires de corruption et conflits d’intérêts ont scellé un accord qui n’est pas si clair que cela. Et c’est finalement l’indépendance énergétique et militaire de la France qui pourrait être remise en question.

Source : Guerre Fantôme