5 Wege, Social-Media-Influencer zu messen

Immer mehr Branchen profitieren von der rasanten technologischen Entwicklung und neuen digitalen Praktiken. Besonders PR- und Marketing-Experten nutzen Strategien wie Influencer Marketing, auch Influencer Relationship Management, um ihre Zielgruppe direkter zu erreichen – über Personen, denen die Zielgruppe vertraut. Dabei ist die Herausforderung, die passende Persönlichkeit zu identifizieren, die über die richtigen Social-Media-Kanäle das relevante Publikum wirklich erreicht.

Um Interessenten zur Handlung zu bewegen, das Geschäft anzukurbeln oder die Markenwahrnehmung zu erweitern, müssen die für Ihre Ziele maßgebenden Daten im Rahmen des Influencer Marketing ausgewertet werden. Zu verstehen, wie die Wirksamkeit eines Social-Media-Influencers effizient und zielgerichtet gemessen wird, ist eine der wichtigsten Disziplinen, die PR-Fachleute meistern.

Infografik Social Media

Source : Miki Vayloyan – LexisNexis

Vers un réseau national de données sécurisées

La Suisse devrait se doter d’un réseau national de données sécurisées. Confédération et cantons devraient ainsi mieux pouvoir communiquer en cas de crise.

Actuellement, les autorités responsables de la protection de la population sont souvent obligées d’utiliser les réseaux publics, dont la sécurité et la disponibilité ne sont pas garanties. Plusieurs exercices ont montré que, si une panne de courant devait advenir, les systèmes de télécommunication seraient relativement inefficaces.

Le nouveau système doit combler les lacunes. Il doit garantir la télécommunication et l’échange de données à large bande lors d’une catastrophe ou d’une crise.

En cas de panne de courant, une alimentation de secours pour toute l’infrastructure du réseau permettra désormais d’alimenter le système durant au moins quatorze jours. L’isolation par rapport à tous les autres réseaux, comme Internet, renforcera la protection contre les cyberattaques.

Source : Le Matin

Une identité numérique souveraine

Devant le manque de confiance croissant des utilisateurs auprès des fournisseurs d’identité en ligne (Google et Facebook jouent par exemple ce rôle en permettant à leurs utilisateurs de s’authentifier auprès d’autres plateformes), la vision d’une identité donnant à son propriétaire le contrôle souverain sur ses informations personnelles est en train de faire son chemin.

Cette self-sovereign identity ou SSI s’inspire du monde réel dans lequel chacun dispose d’une identité qui est représentée envers les autres par le biais d’une série de documents, certains communs à tous (carte d’identité), d’autres distribués à des personnes spécifiques (autorisation d’exercer la médecine) et attestés par des acteurs externes (Etat, employeur, établissement de formation, etc.). Stockés par le titulaire de l’identité (par exemple dans un porte-monnaie), ils peuvent être présentés à différentes personnes ou autorités selon les besoins. L’identité fondamentale de la personne persiste même si les références changent avec le temps.

Source : Le Temps