ZURICH WEEKLY EVENT : Cyber Sovereignty & Cyber Defence – an economic perspective – 18.09.2018 – 11.12.2018

All Swissintell members are kindly invited to attend as auditor the free of charge ETH Zurich course 853-0102-00L Military Business Administration II – Case Examples. The lecturer is our President, Alain Mermoud. This weekly course is starting on September, 18 and takes place every Tuesday from 10am to 12 in the room C33 of the building IFW, Haldeneggsteig 4, 8092 Zurich.

The lecture is in German and the lecturer can answer questions in English or French.

The program focuses on an analysis of hybrid warfare against Switzerland. Three main Topics are highlighted:

  • Cyber defense
  • Security of critical infrastructures
  • Security of supply

The program of the course is organized into 14 units of 90 minutes each. The units combine the elements of lecture (where analytical concepts are taught) and application (where these concepts as applied). Additionally, guest lecturers will hold talks on selected issues on following dates:

The learning material is based on various documents, such as (click to download):

Propaganda – La fabrique du consentement – Video ARTE

Comment influencer les foules ? À travers la figure d’Edward Bernays (1891-1995), l’un des inventeurs du marketing et l’auteur de “Propaganda“, un passionnant décryptage des méthodes de la “fabrique du consentement”.

Si les techniques de persuasion des masses apparaissent en Europe à la fin du XIXe siècle pour lutter contre les révoltes ouvrières, elles sont développées aux États-Unis pour convaincre les Américains de s’engager dans la Première Guerre mondiale. Peu connu du grand public, neveu de Sigmund Freud, l’auteur du livre de référence Propaganda et l’un des inventeurs du marketing, Edward Bernays (1891-1995) en fut l’un des principaux théoriciens. Inspirées des codes de la publicité et du divertissement, ces méthodes de “fabrique du consentement” des foules s’adressent aux désirs inconscients de celles-ci. Les industriels s’en emparent pour lutter contre les grèves avec l’objectif de faire adhérer la classe ouvrière au capitalisme et transformer ainsi le citoyen en consommateur. En 2001, le magazine Life classait Edward Bernays parmi les cent personnalités américaines les plus influentes du XXe siècle. Ce documentaire riche en archives retrace, à la lumière d’une analyse critique – dont celle du célèbre linguiste Noam Chomsky –, le parcours de celui qui, entre autres, fit fumer les femmes, inspira le régime nazi, accompagna le New Deal et fut l’artisan du renversement du gouvernement du Guatemala en 1954.

Source et vidéo : ARTE

Le fédéralisme contre les manipulations politiques – Lausanne 30.05.2018

Le marketing politique est désormais équipé de puissants outils qui permettent d’influencer l’issue des scrutins. Canal de propagation de nombreuses manipulations politiques, le réseau social Facebook s’est récemment retrouvé au cœur d’un scandale lié à la diffusion de données personnelles des utilisateurs.

La Suisse est cependant relativement immunisée contre la propagande politique moderne (fake news, big data, astroturfing, etc.) grâce au fédéralisme et à son système politique de milice. C’est l’hypothèse que nos deux conférenciers viendront défendre, en s’appuyant sur les travaux du philosophe et mathématicien Nassim Nicholas Taleb.

Selon Taleb, la Suisse est le pays le plus anti-fragile du monde. Il définit l’anti-fragilité par la capacité non pas à résister à un choc mais à en profiter. Ce qui est résistant supporte les chocs et reste identique; ce qui est anti-fragile s’améliore. Cette qualité est propre à tout ce qui est modifié sur la longue durée, à l’instar de notre système politique.

M. Alain Mermoud est doctorant à HEC Lausanne. Il a développé un intérêt marqué pour l’œuvre de M. Taleb après l’avoir côtoyé professionnellement dans le monde bancaire. M. Kilian Cuche est étudiant en sciences de l’information et réalise actuellement une étude sur les besoins et pratiques en Intelligence Economique dans les partis politiques suisses. Ils nous présenteront ce sujet mercredi prochain 30 mai, à 20 heures, dans les locaux de la Ligue vaudoise, place du Grand-Saint-Jean 1 à Lausanne.

Source : Ligue Vaudoise